Le Collectif pour l’accès à la psychothérapie (CAP) a été créé afin de promouvoir l'implantation des recommandations faites par le Commissaire à la santé et au bien-être du Québec dans son rapport, publié en décembre 2012. Ce rapport porte sur une évaluation des services de santé mentale au Québec et présentent des recommandations et des actions visant à améliorer les services de santé et les services sociaux dans le domaine de la santé mentale.

Rapport | Sommaire

Pour plus d'informations

CAP a pour but d’informer le public sur l’accès à la psychothérapie. Les informations suivantes ont été compiler par les membres du CAP afin de sensibiliser le public sur le bienfait de la psychothérapie ainsi qu’à démontrer son efficacité en tant que traitement des troubles mentaux.


Colloques

Améliorer l'accès aux psychotherapies au Québec et au Canada : Réflexions et expériences de pays francophones.

Montréal, Québec, le 29 octobre 2014.

Organisé par Helen-Maria Vasiliadis, Alain Lesage, Martin Drapeau et  Anne Dezetter

Des psychologues, des médecins de famille, des psychiatres et des représentants d'organismes du Québec, d'autres provinces au Canada, de la France, de la Belgique et de la Suisse ont partager les résultats de leurs recherches et leurs expériences sur les services de psychothérapie. Les sujets qui ont été abordés touchent entre autres : l'étude en cours à l'INESSS (Québec) sur l'accès aux services de psychothérapie, les coûts-bénéfices d'un accès accru, l'intégration de services de psychothérapie au sein des cliniques de médecine familiale, les perspectives des psychologues sur l'accès accru de services de psychothérapie et la façon dont les services peuvent être organisés. Une table ronde composée de membres du CAP et de représentants d'autres provinces au Canada, de la France et de la Suisse ont discuté de moyens que les gouvernements peuvent utiliser pour rendre les services de psychothérapie plus accessible à la population.

Lire la suite

 


CAP dans les nouvelles

L’accès à la psychothérapie

Le 3 décembre 2017 – Le ministère de la Santé et des Service sociaux a annoncé aujourd’hui la création d’un programme public d’accès aux services de psychothérapie pour la population québécoise. À terme, le programme permettra à plus de 240 000 personnes atteintes de problèmes de santé mentale ou souffrant de détresse psychologique d’avoir accès à ces services. Les coûts seront couverts par le régime d’assurance maladie du Québec.

Le Gouvernement du Québec annonce la création d’un programme public de psychothérapie

CAP- Création d’un programme public de psychothérapie

 

Le 5 novembre 2017 – La compagnie La Financière Sun Life a augmenté la couverture d’assurance annuelle des services de psychologie de 1200 $ à 12 500 $ par famille pour ses employés. La Financière Sun Life considère que le montant alloué est un investissement tant dans la santé et bien-être de ses employés que pour diminuer l’absentéisme, et non une dépense supplémentaire.

« 12 500 $ pour voir un psy », Gilbert Leduc (Le Soleil)

----------------------------------

Le 27 décembre 2016 – La revue Châtelaine a publié un article sur la volonté de voir les services de psychothérapie financés par le régime public afin de les rendre plus accessibles à la population. Des leaders de la communauté expliquent les besoins et les raisons justifiant cette orientation. Des articles complémentaires sur l’expérience de personnes vivant avec un problème de santé mentale sont aussi publiés.

           You probably need therapy.  Soon, you might even be able to afford it - Sarah Boesveld (Châtelaine).  

                - With the stigma around mental illness finally crumbling, advocates have a new goal: a publicly funded path to the couch.

 

Un meilleur accès à la psychothérapie pour tous

Avril 2015 - À la suite de l’envoi du mémoire du CAP au ministère de la Santé et des Services sociaux en mars 2015, plusieurs articles de journaux québécois ont été publiés sur la pertinence d’améliorer l’accès aux services de psychothérapie.

Plaidoyer pour le remboursement des traitements en psychothérapie - Ariane Lacoursière (La Presse)

Traitements de psychothérapie - Plaidoyer pour le remboursement - Ariane Lacoursière (La Voix de l’Est)

Psychothérapie hors de prix - Pierre Pelchat (Le Soleil)
Related article: Traitement plus rentable à long terme

Santé mentale : une pilule ne suffit pas - Brigitte Breton (Le Soleil)

L’accès simplifié à la psychothérapie pour vaincre les troubles de santé mentale – Pierre-Luc Trudel (Avantages)

Plaidoyer pour le remboursement des traitements en psychothérapie

Avr-2015—Le Collectif pour l'accès à la psychothérapie (CAP) indique que près d'une personne sur cinq est atteinte de troubles mentaux au Québec. Mais même si le Commissaire à la santé et au bien-être réclamait dès 2012 que la psychothérapie fasse partie du panier de services des Québécois, il n'en est toujours rien.  La Presse

Des centaines de milliers de vies ébranlées chaque année par la maladie mentale

Avr-2015—Le Collectif pour l’accès à la psychothérapie (CAP) est d'avis que le gouvernement du Québec devrait implanter un programme d’accès aux services assurés de psychothérapie pour les personnes qui en ont besoin.

Jim Hughes présente le cas pour le financement équitable de la psychothérapie

Avr-2014Jim Hughes, président de la FGB, décrit le cas pour le financement public de la psychothérapie au Québec dans son entrevue avec Tommy Schnurmacher de CJAD 800 AM.

Argument en faveur du financement de la psychothérapie par le Québec

Fev-2014Une lettre par David Levine et Michael Sheehan. Ils sont les porte-paroles pour le CAP.

La psychothérapie : est-ce efficace ?

Nov-2011Video et entrevue avec Dr Martin Drapeau, Psychologue, Professeur à l'Université McGill.


Recherches et rapports

Octobre 2013 –  Une analyse coûts-bénéfices réalisée par Anne Dezetter et autres en 2012 d’un accès accru aux services de psychothérapie en France conclut que des services financés par le régime public ont un impact positif sur la qualité de vie, la santé et l’absentéisme et qu’ils représentent un investissement efficient à court et long terme pour le gouvernement, permettant de réaliser des économies pour la société au-delà des coûts des services.

Des études semblables sont en cours au Canada; les rapports seront affichés au site web du CAP lorsqu’ils deviennent disponibles.

Costs and Benefits of Improving Access to Psychotherapies for Common Mental Disorders

Anne Dezetter, Xavier Briffault, Christian Ben Lakhdar, Viviane Kovess-Masfety, J Ment Health Policy Econ 16, 161-177 (2013)

Santé mentale au Québec

Vous pouvez lire l’article en français – et d’autres articles sur le sujet de la psychothérapie - dans la revue Santé Mentale au Québec, Volume XL, numéro 4, hiver 2015: 

 

Entendre la voix citoyenne pour améliorer l’offre de soins et services:  Un état des lieux

Rapport d’appréciation thématique de la performance du système de santé et de services sociaux 2016. 

Le 6 octobre 2016 – Le Commissaire à la santé et au bien-être du Québec a publié son appréciation du panier de services assurés. Le rapport reflète les commentaires et les recommandations qui ont été reçus de citoyens et de groupes intéressés par les services en santé.  Le rapport aborde la question de l’accès à la psychothérapie et reflète les éléments présentés par le Collectif pour l’accès à la psychothérapie dans le mémoire qu’il a soumis au Commissaire. Trois rapports sont disponibles au www.csbe.gouv.q.ca : le rapport sommaire, le rapport et le document vulgarisé. Voir le rapport.

Améliorer l’accès à la psychothérapie : stratégies dans différents pays

Au mois d’octobre 2014, des chercheurs-cliniciens associés au Collectif pour l’accès à la psychothérapie ont organisé un colloque à Montréal sur le sujet de l’accès à la psychothérapie dans différents pays.

Inclure la psychothérapie dans le panier de services assurés

Le 28 janvier 2016 – À l’automne 2015, le Commissaire à la santé et au bien-être (CSBE) a invité le public et d’autres parties prenantes à présenter, pour le 29 janvier 2016, un mémoire sur le sujet de la couverture publique des services en santé et en services sociaux.

Un meilleur accès aux services de santé mentale

Le 9 octobre 2015 – Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a publié son Plan d’action en santé mentale 2015-2020. Dans l’introduction du Chapitre 6 du Plan, on retrouve une référence à l’étude menée par INESSS sur l’accès à la psychothérapie.

Le 8 octobre 2015 – Dans un article publié en ligne, le journal belge « Le soir » présente un sommaire des résultats, des conclusions et des recommandations de l’étude réalisée par l’Union nationale des mutualités libres.

Le 28 septembre 2015 – L’Union nationale des mutualités libres en Belgique a publié sa plus récente étude « Impact de la dépression sur les coûts de soins de santé et en indemnités ». L’étude jette un regard sur les coûts associés à la dépression pour le système de santé et son impact sur la présence au travail. L’accès à la psychothérapie est une des recommandations découlant des conclusions de l’étude.

Rapport

Impact de la dépression sur les coûts de soins de santé et en indemnités, 28 septembre 2015

Article

Un dépressif sur quatre reste 3 ans sans travailler (Frédéric Soumois, Le Soir. Published on line on Thursday, October 8, 2015)

Plan d’action en santé mentale

Faire ensemble et autrement. Plan d’action en santé mentale 2015-2020, Québec

La prévention du suicide chez les jeunes

Le 1er octobre 2015 – L’Association québécoise pour la prévention du suicide (AQPS) a présenté son mémoire au Secrétariat à la jeunesse du Québec dans le cadre des consultations publiques sur le renouvellement de la Politique québécoise de la jeunesse. Dans son document, l’AQPS présente des éléments du mémoire du CAP et fait la recommandation pour que l’accès à la psychothérapie constitue une mesure de prévention du suicide chez les jeunes qui souffrent de dépression, de troubles anxieux ou de détresse psychologique.

Renouvellement de la Politique québécoise de la jeunesse
Avis de l'Association québécoise pour la prévention du suicide, 1er octobre 2015

Accès aux services de psychothérapie

Le 23 juin 2015 – L’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) a publié les deux premiers rapports portant sur l’accès équitable aux services de psychothérapie. Le premier rapport présente les données sur l’efficacité de la psychothérapie dans le traitement des troubles mentaux courants. Le deuxième rapport présente les programmes qui ont été implantés dans d’autres pays pour accroître l’accès aux services de psychothérapie ainsi que leurs coûts. Les annexes aux rapports décrivent la méthodologie utilisée dans les études et des informations comparatives.

Avis sur l’accès équitable aux services de psychothérapie
Volet I – Examen des données probantes sur l’efficacité et le coût de la psychothérapie comparativement à ceux de la pharmacothérapie dans le traitement des adultes atteints de troubles anxieux et dépressifs

Avis sur l’accès équitable aux services de psychothérapie
Volet II – Analyse des modalités et des conditions d’accès aux services de psychothérapie pour le traitement des adultes atteints de troubles dépressifs et anxieux

La santé mentale des Québécois et accès aux services

Le 6 mai 2015 – L’Institut de la statistique du Québec a publié son Rapport statistique de la santé mentale des Québécois dans lequel il présente, entre autres et à partir des études qui ont été réalisées à cet effet, les services et ressources utilisés par la population pour répondre aux besoins.

La psychothérapie : un meilleur accès pour tous par des services assurés

Avr 2015—Le mémoire que le CAP a présenté au ministre de la Santé et des Services sociaux soutient la mise en place d’un tel programme au bénéfice non seulement des individus, mais aussi de la société québécoise.

Le groupe de travail mandaté par la Société canadienne de psychologie sur les traitements psychologiques fondés sur les données probantes

Août 2014En 2011, le conseil d’administration de la Société canadienne de psychologie a mis sur pied un Groupe de travail sur les traitements psychologiques fondés sur les données probantes dans le but de soutenir et guider la pratique ainsi que d’informer les parties prenantes. Cet article décrit le mandat du Groupe de travail ainsi que les résultats de ses travaux : une définition complète de la pratique fondée sur les données probantes qui traite des composantes attendues de la pratique ainsi que les sources et niveaux de données probantes qui respectent les différentes méthodologies de recherche et qui sauront répondre aux besoins des différents groupes.

L’objectif principal du Groupe de travail était de présenter une méthodologie ou une approche globale de la pratique fondée sur les données probantes afin que les psychologues puissent offrir les meilleurs traitements psychologiques. Ce document a comme but d’établir des lignes directrices et des normes qui favoriseront un intérêt à la pratique fondée sur les données probantes, encourageront son développement et assureront son efficacité.

Document disponible en anglais

Improved access to psychotherapy services: It's time for action!

Mai-2014Rita Cavaliere explique l’importance du CAP vu les difficultés à l’accès en psychothérapie.

Perceived need for mental health care in Canada: Results from the 2012 Canadian Community Health Survey–Mental Health

Sept-2013Research article by Adam Sunderland and Leanne C. Findlay for Statistics Canada. This article describes the prevalence of perceived mental health care (MHC) needs for information, medication, counselling and other services.

La consultation pour des services sociaux: regard sur l'expérience vécue par les Québécois

Avr-2013Rapport par l'Institut de la statistique du Québec.

An Imperative for Change: Access to Psychological Services for Canada

Mar-2013A report to the Canadian Psychological Association by Health Intelligence Inc.
 

Improving Access to Psychotherapy Delivered Through Primary Care: The Australian Experience

Mar-2013A presentation by Jane Perkis, Melbourne School of Population Health, University of Melbourne.

Improving Access to Psychological Therapy: Initial Evaluation of Two UK Demonstration Sites

Nov-2009The evaluation of UK access based on the government's implementation of "Improving Access to Psychological Therapies" (IAPT) initiative.
 

Integrating Psychologists into the Canadian Health Care System: The Example of Australia

Mar-2009An assessment of Canada's need for the integration of psychologists into the publicly-funded health care system, drawing from Australia's recent initiatives.


Pour plus d'informations

Soutien à un accès universel aux services de psychothérapie

Avril 2017 – Le Forum de la relève étudiante pour la santé au Québec (FRESQue) est un groupe de 30 associations étudiantes universitaires des professions de la santé de partout au Québec a tenu sa deuxième Sommet sur le thème de l’amélioration de l’accès public aux services en santé mentale. Lors du Sommet, le FRESQue a adopté 17 recommandations, sur les 60 qui ont été prises en considération, et les a présentées au ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette. Trois recommandations principales sont émergées, dont une qui plaide pour un accès universel aux services de psychothérapie et une pour une révision de l’offre de services publics dont une augmentation du nombre de psychologues et une révision du Plan d’action en santé mentale ministérielle.

SOMMET DU FRESQue. Entrevue Fresque_La relève veut préserver le caractère public du système de santéMichel Dongois, Profession santé, Avril 2017, page 11

Pour plus d’informations sur le FRESQue, allez à https://www.lefresque.com

 

EDITORIAL:  Un fonds de transition fédéral dans le but d’augmenter les services en santé mentale dans la communauté

Janvier 2017 – Dans un éditorial dans La Revue Canadienne de Psychiatrie/The Canadian Journal of Psychiatry (Vol. 62[1], pages 4-7), les auteurs plaident en faveur de l’allocation par le gouvernement fédéral, dans le cadre des transferts en santé, d’un fonds de transition à être utilisé pour des services de santé mentale dans la communauté, dont des services de psychothérapie, des équipes de suivi intensif ou des équipes de suivi d’intensité variable. Un meilleur accès à ces services, dont le coût-efficacité a été démontré et qui relèvent de pratiques fondées sur les preuves, doit faire partie d’une approche intégrée de la prestation de services de qualité, orientée vers le patient et les résultats cliniques. 

La nécessité d’un fonds de transition fédéral pour la santé mentale/ The Case for a Federal Mental HealthTransition Fund 

Alain Lesage, MD, Roger Bland, MD, Ian Musgrave, MD, Egon Jonsson, PhD, Mike Kirby, PhD, LLD (Hon), and Helen-Maria Vasiliadis, PhD

The Canadian Journal of Psychiatry / La Revue Canadienne de Psychiatrie 2017, Vol. 62(1) 4-7

 

L’accès à la psychothérapie

You probably need therapy.  Soon, you might even be able to afford it - Sarah Boesveld (Châtelaine).  With the stigma around mental illness finally crumbling, advocates have a new goal: a publicly funded path to the couch.

Le 27 décembre 2016 – La revue Châtelaine a publié un article sur la volonté de voir les services de psychothérapie financés par le régime public afin de les rendre plus accessibles à la population. Des leaders de la communauté expliquent les besoins et les raisons justifiant cette orientation. Des articles complémentaires sur l’expérience de personnes vivant avec un problème de santé mentale sont aussi publiés.

Les investissements en psychothérapie comptent

In mental health research, NIH needs to focus less on tomorrow and more on today (Roberto-Lewis Fernandez, publié en anglais dans le Washington Post).

Le 13 octobre 2016 – Roberto-Lewis Fernandez, professeur au département de psychiatrie de Columbia University Department of Psychiatry et au New York State Psychiatric Institute, nous rappelle que le financement de la recherche en santé mentale est concentré en recherche fondamentale – la recherche pour des solutions de demain – et moins sur la recherche sur les traitements et services qui peuvent aider les gens aujourd’hui. Le professeur Fernandez invite le nouveau directeur du National Institute of Mental Health à tendre vers un équilibre dans les activités de recherche en santé mentale pour que des traitements efficaces, comme la thérapie pour la dépression, soient disponibles aujourd’hui aux personnes qui vivent avec des problèmes de santé mentale.

Why Starbucks Canada's investment in mental health therapy matters (Erin Anderssen, The Globe and Mail)

Le 6 octobre 2016 – The Globe and Mail examine l’importance de la décision de Starbucks d’augmenter le montant d’assurance applicable aux services de psychothérapie pour ses employés, soit de 400 $ par année à 5 000 $ par année. En procédant ainsi, Starbucks aide non seulement à diminuer les coûts associés à l’absentéisme et aux prestations de maladie, mais aussi à redresser l’iniquité d’accès aux services en santé mentale pour les jeunes à un stade de leur vie où ils en ont le plus besoin.

Santé mentale des ados : au-delà de la pilule, la psychothérapie (Doris Provencher, The Huffington Post)

Le 28 septembre 2016 – Dans un blogue publié par The Huffington Post, Doris Provencher, directrice générale de l’AGIDD-SMQ souligne que l’accès gratuit aux services de psychothérapie, comme alternatif efficace aux médicaments, répondrait aux besoins des jeunes.

Osons la psychothérapie gratuite! (Gilles Simard, journaliste et pair-aidant, publié dans Le Soleil, pages 28-29, le 11 septembre 2016)

Le 11 septembre 2016 – Gilles Simard, qui a bénéficié de services de psychothérapie, invite le gouvernement à faire autrement en assurant la gratuité et l’universalité de la psychothérapie comme traitement en santé mentale.

Moderniser la prévention du suicide (Jérôme Gaudreault, Notre santé – Le portail de la santé au Québec)

Le 9 septembre 2016 – Dans un article publié dans Notre santé, Jérôme Gaudreault, directeur général de l’Association québécoise pour la prévention du suicide et membre du Collectif pour l’accès à la psychothérapie, présente différentes mesures pouvant aider à prévenir le suicide. Un accès rapide aux services de psychothérapie compte parmi ces mesures. 

Hivon veut une « révolution » en santé (Jean-Marc Salvet, Le Soleil, publié le 17 juin 2016, pages 6-7)

Le 17 juin 2016 – Véronique Hivon, membre de l’Assemblée nationale de Québec, se prononce en faveur d’inclure la psychothérapie dans le panier de services assurés. 

La psychothérapie n'est pas un luxe (Charles-Albert Morin, La Presse)

Le 10 mai 2016 – La Presse a publié une opinion écrite par de Charles-Albert Morin et cosigné par les porte-parole du Collectif pour l’accès à la psychothérapie (CAP) et par Christine Grou, présidente de l’Ordre des psychologues du Québec et membre du CAP. Dans cette publication, Charles-Albert Morin souligne le fait que rendre la psychothérapie plus accessible – c’est à dire, l’inclure dans le panier de services assurés -, permettra de diminuer les coûts directs et indirects associés aux services en santé mentale.

Une révolution en santé mentale? (Brigitte Breton, Le Soleil, le 21 septembre 2015)

Le 21 septembre 2015 – Le Soleil a publié un article par Mme Brigitte Breton sur le Plan d’action en santé mentale que le ministère de la Santé et des Services sociaux doit présenter sous peu. Mme Breton exprime l’espoir que les besoins notés par plusieurs organismes, dont le Protecteur du citoyen et le Commissaire à la santé et au bien-être, seront comblés, notamment pour les enfants et les jeunes, y compris l’accès à la psychothérapie.

L’accès à la psychothérapie et de meilleurs services en santé mentale

Le 23 au 28 mai – The Globe and Mail a publié une série d’articles, dans leurs éditions régulières et sur leur site web, au sujet du besoin d’améliorer les services en santé mentale, dont de psychothérapie. Le premier article portait sur l’accès aux services assurés de psychothérapie; cet article a engendré une réaction des parties fédérales Libéral et NPD.

Le Globe and Mail a aussi publié l’opinion à ce sujet du Collectif pour l’accès à la psychothérapie.

Les articles et l’opinion sont disponibles en anglais seulement.

Articles

Open Minds: Better Mental Health Care : The case for publicly funded therapy
(E. Anderssen, The Globe and Mail, May 23, 2015)

Opposition parties urge co-operation with provinces on mental-health services
(K. Mackrael, The Globe and Mail, May 24, 2015)

Commentary

Rather than argue that government cannot afford to provide psychotherapy services, we should argue that it can’t afford not to
(D. Levine and M. Sheehan, published on-line in The Globe and Mail, May 25, 2015)

Réduire la stigmatisation envers les personnes souffrant de maladies mentales et améliorer l’accès aux traitements

Le 25 avril 2015 – The Economist a publié un article sur les problèmes de stigmatisation vécus par les personnes souffrant de maladies mentales et sur les mesures que plusieurs pays ont implantées pour éduquer le public, combattre les effets de la stigmatisation et améliorer l’accès aux services requis.

L’article est disponible en anglais seulement.

Better Treatment for Depression (lettre à la rédaction du CMAJ)

Le 7 avril 2015 - Le docteur Alain Lesage, un membre du CAP, dans une lettre au Canadian Medical Association Journal (CMAJ), souligne l’importance d’un accès accru à la psychothérapie dans le traitement de la dépression.

Document disponible en anglais

Blogue Qualaxia

Qualaxia, c'est un réseau de chercheurs, d'experts, de décideurs, de gestionnaires et de cliniciens. L'objectif du réseau est de rendre facilement accessibles des documents que nous jugeons particulièrement importants sur la santé mentale des populations. Donnez votre point de vue, posez vos questions, faites connaître vos expériences ou informez-nous sur des documents ou des outils d'intérêt pour les décideurs, les gestionnaires et les cliniciens.