Nos activités

Le Collectif pour l’accès à la psychothérapie (CAP) a identifié trois sphères d’activité dans lesquels il prévoit jouer un rôle :

  1. Sensibilisation du public et intégration des services au système public de santé
  2. Détermination des modalités de financement
  3. Détermination d’un modèle d’assurabilité des services de psychothérapie

Sensibilisation du public et intégration des services au système public de santé

Nous prévoyons :

  • sensibiliser le public au fait que :
    • l’accès aux services de psychothérapie répond souvent aux besoins, aux demandes et aux préférences des personnes atteintes de troubles mentaux et de leurs proches;
    • les services de psychothérapie constituent souvent des traitements efficaces pour les troubles mentaux courants et qu’ils en réduisent les complications;
    • les services de psychothérapie, en contribuant à l’amélioration de la qualité des soins de santé mentale, représentent une des stratégies de prévention du suicide, la conséquence la plus grave des troubles mentaux mal traités;
  • sensibiliser le public à la problématique de l’accès aux services de psychothérapie;
    • diffuser de l’information sur les avantages pour les individus, leurs familles et la société d’un accès aux services de psychothérapie;
    • diffuser de l’information sur l’intérêt, la faisabilité et l’acceptabilité sociale de mettre en place des services de psychothérapie basés sur une offre de services dans laquelle la collaboration entre les médecins et les psychologues ou les psychothérapeutes est privilégiée;
  • effectuer l'éducation populaire auprès des membres du gouvernement et du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec afin de mener des travaux sur les modalités de financement et des modèles d’assurabilité des services de psychothérapie à l’intérieur d’un système public de santé.

Dans cette section, nous présentons aussi des liens à des communications qui sont apparues dans des médias différents, que ce soit  des quotidiens ou des journaux scientifiques, au sujet des services de psychothérapie. Des réponses que nos membres ont faites en lien avec celles-ci sont aussi affichées.

Détermination des modalités de financement

Les membres du CAP sont prêts à collaborer aux de comités ministériels qui peuvent être mis en place.  Nous considérons que ces travaux doivent porter notamment sur les éléments suivants :

  • l’identification des enjeux liés au financement de services assurés;
  • la définition du cadre d’analyse des modalités de financement des services de psychothérapie;
  • la détermination des modalités de financement des services de psychothérapie;
  • l’évaluation des coûts-bénéfices pour le Québec.

 

Détermination d’un modèle d’assurabilité des services de psychothérapie

Les experts cliniques et scientifiques et les membres des ordres professionnels qui sont représentés au CAP sont prêts à participer aux travaux menés par l’Institut national d’excellence en services de santé et services sociaux (INESSS) et portant sur :

  • la définition du cadre d’analyse d’application d’un modèle d’accès aux services de psychothérapie;
  • l’identification et l’évaluation de différents modèles d’offre et d’organisation de services qui permettent de définir :
    • les modalités psychothérapeutiques à privilégier et la trajectoire des services selon le principe de soins en étapes;
      • l’offre de services basée sur les liens entre les médecins et les psychologues ou les psychothérapeutes;
      • les modèles et les mécanismes administratifs (modalités de paiement; échelles de tarification; mécanismes de contrôle des coûts);
      • les indicateurs de résultats;
  • le cadre d’implantation d’un modèle d’offre et d’organisation de services;
  • la définition et la mise en place de mécanismes d’assurance-qualité.